Skipnavigation

Navigation

Pièces d’archives personnelles d’origine militaire jusqu’en 1945

Vous trouverez ici essentiellement des informations sur le fonds documentaire conservé par le passé dans l’ancienne Deutsche Dienststelle (WASt) et dans l’ancienne Zentralnachweisstelle (ZNS).

Des pièces d’archives personnelles d’origine militaire sont conservées dans différentes sections du Bundesarchiv. Lorsque vous recherchez des informations sur un militaire bien précis, il est recommandé de remplir accompagnée de la demande d’utilisation (« Benutzungsantrag », en allemand) la commande également proposée sur cette page en Download « Auftrag für eine Recherche über Militärangehörige » (en allemand ou an anglais) et de l’envoyer signée et scannée ou par voie postale à la section « Per­sonenbezogene Auskünfte » (PA) ou à la section « Militärarchiv » (MA).

La section PA du Bundesarchiv à Berlin-Reinickendorf recherche des pièces justificatives sur la captivité de soldats allemands, aide à clarifier le sort de soldats portés disparus et communique des informations sur:

  • d’anciens membres de l’armée de terre, de la marine du Reich et de la marine de guerre, de l’armée de l’air
  • des fonctionnaires, employés et travailleurs de la Wehrmacht
  • des membres de l’ensemble du personnel masculin et féminin affecté à la suite de la Wehrmacht, de l’Organisation Todt et du Service du Travail du IIIème Reich (Reichsarbeitsdienst).

La section MA du Bundesarchiv à Freiburg fournit des renseignements extraits des dossiers individuels des officiers et fonctionnaires de la Wehrmacht, de pièces d’archives de la Wehrmacht à caractère juridique ainsi que de pièces d’archives conservées sur la remise de décorations et d’insignes honorifiques de la Wehrmacht.

Pour les certificats de services du domaine de la police, il conviendrait de s’adresser tout d’abord aux autorités ayant succédé aux anciens bureaux régionaux de la police, dans la mesure où elles ont leur siège dans le territoire de la République Fédérale d’Allemagne. Au cas où une telle demande se solderait par un échec ou si le bureau régional de la police était situé à l’extérieur des frontières de la République Fédérale d’Allemagne du 3 octobre 1990, il y a lieu d’adresser une requête auprès du Bundesarchiv à Berlin-Lichterfelde.